“Businesses are making $6.50 for every $1 spent in influencer marketing “ d’après une étude menée par Tomoson

 

Outil de marketing incontournable ces dernières années, les campagnes d’influence ont le vent en poupe. Mais en à peine 3 ans, la notion d’influenceur a énormément évolué. Il y a quelques années il fallait être une célébrité ou être suivi par une armée d’abonnés pour être approché par les marques. En 2018 la donne a changé. Chaque internaute peut distiller de  l’influence à son échelle et déclencher un acte d’achat auprès de ses réseaux on et offline.

Le spectre du marketing d’influence s’est donc élargit. Autrefois tournées vers les méga et macro-influenceurs, les directions marketing s’intéressent désormais à des profils moins populaires mais aux audiences plus ciblées et très engagées. Ces micros et nano-influenceurs attirent de plus en plus les marques et sont en train de changer la manière dont les entreprises communiquent avec leurs clients.

Alors, Mega, macro, micro ou nano… comment différencier les influenceurs ? Quels sont leurs caractéristiques ? Et comment travailler avec eux ? Voici  quelques pistes pour créer une campagne d’influence qui réponde à vos objectifs, et surtout, à ceux de vos clients.

 

 

Les célébrités (méga-influenceurs : + 1M) et les macro-influenceurs (100k – 1M) : le meilleur moyen d’augmenter votre visibilité

Les méga et macro influenceurs sont des internautes comptant plus de 100K followers sur leurs réseaux sociaux. Ce sont généralement des célébrités issues du petit écran, des blogueurs, des youtubeurs, des sportifs… Ils bénéficient d’une très large audience et d’une notoriété importante. Ils sont approchés très fréquemment par les marques et produisent des contenus souvent très qualitatifs voire professionnels. Et c’est bien là que le bât blesse : à force de les solliciter, les marques sont à l’origine d’un phénomène qui érode doucement la réputation de ces grands influenceurs : L’influencer fatigue. Formés aux codes du consumérisme, les consommateurs ont rapidement appris à reconnaître les contenus sponsorisés trop publicitaires, ce qui a donné naissance à cet effet pervers et une perte de confiance dans les influenceurs.

Les marques ont bien compris que le consommateur d’aujourd’hui est plus informé, plus connecté et en recherche croissante d’authenticité. C’est d’ailleurs pourquoi elles s’efforcent désormais de choisir avec soin leurs influenceurs afin qu’ils correspondent à leur image de marque, qu’ils disposent d’audiences engagée et active, et surtout qu’ils donnent un avis authentique sur leurs produits ou services. Si la prise de parole de l’influenceur ressemble davantage à une publicité qu’à un témoignage de consommateur, sa crédibilité et celle de la marque risquent d’en souffrir.

N’oubliez pas, un influenceur est avant tout un client. Pas besoin de lui dicter un argumentaire à défendre auprès de ses followers. S’il est satisfait de vos produits il saura communiquer de manière authentique et crédible avec vos audiences.

Un dernier point à ne pas omettre  : les méga et macro-influenceurs sont difficilement accessibles car ils reçoivent beaucoup de sollicitations. Anticipez donc vos prises de contacts pour s’assurer de leur disponibilité. Et prévoyez évidemment  un budget conséquent. Ils monétisent leurs audiences comme le ferait un média : plus celle-ci est importante, plus le ticket d’entrée est élevé !

 

 

Les micros (10k – 100k) et nano-influenceurs ( – 10k) : générateurs d’engagement à petit budget

Influent et engageant depuis leur salon, les micro et nano-influenceurs sont les nouveaux alliés des marques ! Prescripteur, ambassadeur, consom’acteur, le nano-influenceur est un Monsieur-tout-le-monde qui peut désormais influencer le marché en quelques clics : réseaux sociaux, forums, blogs, commentaires, rating reviews… Il poste des avis, des photos ou des vidéos sur les produits et services qu’il a testé pour guider les autres consommateurs dans leurs choix.

Les espaces d’expression se multipliant, n’importe quel internaute est aujourd’hui devenu un influenceur et peut court circuiter les campagnes de communication des marques en parlant d’elles, en bien, ou en mal.

Les micro et nano-influenceurs remettent un concept essentiel des stratégies marketing au goût du jour: celui du bouche-à-oreille. 88% des internautes consultent les avis clients afin de préparer un achat, et 68% font confiance à ces avis, même si l’auteur est un parfait inconnu. Derrière ce chiffre se cache une réalité très simple : aujourd’hui, les consommateurs font confiance aux consommateurs et c’est ce qui fait la force de ces influenceurs d’un nouveau genre.

Les consommateurs s’identifient facilement à eux ce qui permet d’atteindre des audience ciblées réactives et engagées.

Un autre point fort des nano-influenceurs : ils sont nombreux ! Ils représentent un vivier important d’ambassadeurs à activer et donc un potentiel énorme, pour les marques, pour gagner en notoriété et booster leur chiffre d’affaire. Enfin, collaborer avec les micro et nano-influenceurs demande un budget moins conséquent, leurs audiences étant plus réduites.

Mais tout n’est pas rose au pays de la micro-influence et leurs forces sont aussi leurs principales faiblesses. A la différence des macro et méga-influenceurs, les “petits” sont plus “anonymes” et plus difficiles à engager pour les entreprises qui n’ont pas d’équipe dédiée à ce genre d’activité. Comment cibler les profils pertinents ? Comment les contacter sans y consacrer trop de temps ? Comment s’assurer qu’ils sont capables de créer des contenus de qualité ?

Mais ça c’était avant – attention, c’est l’instant auto-promo 🙂 – aujourd’hui des solutions existent pour engager efficacement les clients dans la création de contenus authentiques et qualitatifs : Nous avons d’ailleurs récemment développé “Up & Cast by Teester”, une solution 100% automatisée pour engager vos consommateurs dans la création de vidéos pour parler de vos produits et services à votre place. Ce module s’installe facilement sur votre site (il suffit de coller un bout de code que nous vous fournissons dans la structure de vos pages) et permet à nos clients de diviser leurs coût de création vidéo par 100 et d’augmenter leurs taux de conversion grâce aux témoignages de leurs consommateurs.

 

Au final, les nano-influenceurs ne vont pas remplacer les méga et macros, mais ils sont une nouvelle force à prendre en compte dans votre stratégie d’influence. Reste à vous de déterminer quel type d’influenceur peut le mieux répondre à vos objectifs en fonction de vos contraintes de temps et de budget. Mega, macro, micro ou nano… peu importe la taille de leurs audiences, ce qui compte avant tout c’est travailler avec des influenceurs qui aiment vraiment votre marque et vos produits. Car la clé de voûte d’une campagne d’influence ce n’est pas la taille des audiences que vous allez toucher, mais bien l’authenticité du message que vous allez délivrer 😉

Vous souhaitez en savoir plus ?

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

Share This
Lire les articles précédents :
conseils-pro-advocacy-marketing
7 arguments de pro pour convaincre ton boss d’adopter une stratégie d’advocacy marketing

Fermer